Mais qu’est-ce que tu manges alors ?

Cela fait un moment que j’ai envie d’écrire sur le mode de vie végane*. Parce que c’est le mode de consommation que j’ai adopté depuis plusieurs mois et parce que j’ai le sentiment que de plus en plus de gens s’y intéressent, sont curieux et ouverts sur le sujet.
Mais je ne savais vraiment pas comment aborder les choses. Je ne me voyais pas écrire quelque chose d’exhaustif sur ce que veut dire être végane, ni écrire un article militant sur pourquoi le devenir.

Et puis j’ai remarqué que, depuis quelques temps, les mêmes questions revenaient lorsque je disais être végane. Et même si les réponses à ces questions me paraissent très simples ou évidentes, en y réfléchissant, je me suis dit qu’elles méritaient peut-être une plus grande attention de ma part. Car, finalement, qu’est-ce que ça change dans mon quotidien d’être végane ? Est-ce que c’est difficile, compliqué ? Comment je le vis ?
J’ai donc décidé d’écrire une petite « f.a.q » pour vous parler de mon expérience au quotidien, de ma vision des choses. Bien sûr, ce que je vais écrire n’a pas vocation a résumer ce que vivent tous les véganes. Parce que, hé, tu sais, contrairement à ce que certains disent, les véganes ne font pas partie d’une secte 😉

Bref, cet article c’est un peu « tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre copain / copine végane » !

Avant toute chose, un petit lexique pour les non-initié.e.s
*Végétarien : ne consomme pas de « viande » (et donc pas de poisson non plus). En gros, pas d’animaux.
*Végétalien : ne consomme pas d’animaux ni de produits alimentaires issus de l’exploitation animale (produits laitiers, œufs, etc.)
*Vegane (« vegan » en anglais. Moi j’ai décidé de l’écrire à la française) : ne consomme aucun produit issu de l’exploitation animale ou ayant impliqué la souffrance animale. Cela concerne donc l’alimentation, mais aussi les cosmétiques (tests sur les animaux, composants…), l’habillement (fourrure, cuir, laine, soie…), etc. 

  • Comment et pourquoi tu es devenue végane ?

Je commence par la question qui revient le plus souvent. Pourtant, cette interrogation me surprend toujours : au quotidien, je n’ai pas l’impression d’être différente, de vivre différemment des autres. Aussi, quand on me demande d’expliquer comment j’en suis « arrivée là »… je suis un peu décontenancée. Je suis bien obligée d’admettre alors que oui, mon mode de consommation et, de fait, mon mode de vie, sont un poil différents de ceux de la majorité des gens.
Sans trop entrer dans les détails (je le ferai peut-être dans un autre article, qui sait !), si aujourd’hui je suis végane, c’est simplement parce que je considère que les animaux ne sont pas sur terre pour satisfaire mon bon plaisir. Et que je refuse de cautionner toutes formes d’exploitation des animaux, parce que je sais qu’ils souffrent, qu’ils ressentent des émotions et des sensations au même titre que les humains. Bref, les animaux sont des êtres sensibles et je les respecte. Lutter contre la souffrance animale est le prolongement de mon empathie envers les êtres autour de moi : je ne supporte pas de voir une personne souffrir, être discriminée… J’essaye, à mon petit niveau, de m’opposer autant que possible à toutes les formes de violences. Être végane s’est donc imposé à moi comme une évidence.

Voilà, rapidement, les raisons qui m’ont fait devenir végane. Bien sûr, il y a la théorie et il y a la pratique. Je n’ai pas changé ma façon de manger ou de faire mes courses du jour au lendemain ! J’ai d’abord été végétarienne pendant trois ans, pour les mêmes raisons que celles citées plus haut. Je me posais des questions sur le fait de manger des animaux depuis un moment, mais, sans aucune information sur le sujet, je pensais tout simplement que « la viande »* était indispensable à ma survie. Quand j’ai compris que cela était complètement faux, ça a été une libération. C’est tout bête, mais je regardais mon chat adoré, véritable membre de la famille, et je me demandais comment je pouvais par ailleurs manger d’autres animaux. J’ai vite compris qu’il me suffisait d’arrêter d’acheter de la « viande » pour vivre davantage en adéquation avec ce que je ressentais.

  • Ce n’est pas trop dur ?

Ça n’a vraiment pas été dur de « changer » : être végétarienne et, plus tard, végane, a toujours été une source de joie pour moi. Faire un choix pour se rapprocher d’un idéal de vie, sentir qu’on a un impact (même minime) sur ce qui se passe en amont de notre assiette… c’est tout sauf une contrainte !
Les difficultés, je les rencontre lorsque je dois faire face à l’intolérance de certaines personnes. Je ne vais pas me pencher trop longuement sur les discours agressifs et méprisants de certain-e-s, mais je peux dire que j’ai parfois été très surprise par les réactions virulentes autour de moi…! Je pense tout simplement que remettre en cause nos habitudes quotidiennes, liées à la culture, à la sociabilité, à l’affectif… plonge certaines personnes dans le malaise et les rend violents. Heureusement, je trouve que cette tendance à l’agressivité s’est apaisée depuis peu. Peut-être parce qu’on parle davantage des véganes et que du coup ça fait moins peur !

* Je mets « la viande » entre guillemets parce que je n’affectionne pas ce terme générique qui désigne un produit de consommation et pas un être sensible. Mais pour parler au plus grand nombre j’ai décidé de l’employer tout de même ici. 

  • Où est-ce que tu fais tes courses ?

J’ai dû apprendre à lire les étiquettes sur les produits à vitesse grand V : la composition de certains produits m’étonnera toujours (pourquoi, oui pourquoi mettre de la crème fraîche dans le houmous ?!). Plus sérieusement, je sais qu’une bonne partie de ce qui est vendu en supermarché n’atterrira plus dans mon panier. Mais est-ce un mal quand on sait réellement ce que contiennent ces produits ? Finalement, j’achète autant que possible des produits frais, de saison et j’achète en magasin bio quelques produits qu’on ne trouve pas couramment dans les supermarchés. J’ai la chance d’avoir pas très loin de chez moi, depuis quelques mois, un magasin végane (alimentation et cosmétiques) où j’aime aller de temps en temps. Et, pour allier l’utile à l’agréable, je vais aussi au marché le dimanche quand il fait beau ! Finalement, je n’ai pas l’impression de fonctionner très différemment de la plupart des gens : c’est juste le contenu de mon panier qui diffère !

  • Mais du coup tu prends des compléments alimentaires ?

Oui et non !

Bon, je développe, même si en cherchant un tout petit peu on trouve de très bons articles qui expliquent le pourquoi du comment être végétalien ne cause pas de carence et ne nécessite pas de se complémenter pour avoir – par exemple – les protéines ou le fer nécessaire au bon fonctionnement du corps (c’est souvent ce qui inquiète). [Edit du 3/03/17] Par contre, je me supplémente en B12, car c’est la seule vitamine qui n’est pas (plus) présente dans les aliments végétaux. Si vous souhaitez en savoir plus, j’aborde la question de la B12 dans mes Conseils pour végétaliens débutants) !

Au final, je n’ai jamais mangé aussi équilibré et varié que depuis ma transition au 100% végétal ! Ceci dit, on peut très bien être végétalien et ne pas bien s’alimenter : manger des pâtes tous les jours c’est végane…
Donc comme pour tout régime alimentaire, il faut simplement s’intéresser à ce que contiennent les aliments et à ce qu’ils fournissent à notre corps. J’ai souvent été surprise en découvrant les apports de certains légumes (coucou le calcium du brocolis) ou la teneur en fer, ou en protéines de certains aliments ! Ce qu’il faut retenir, c’est qu’être végétalien ne te rendra pas faible, ne te fera pas perdre en masse musculaire, ne te fera pas perdre dents et cheveux… Il suffit de regarder le nombre de sportifs de haut niveau qui ont adopté ce régime alimentaire depuis des années pour s’en convaincre. Et puis depuis le temps, je suis toujours là et je vais bien !

  • Tu ne te sens pas exclue de certaines sorties ou frustrée de ne plus manger au restaurant ?

Alors, ce qui est encourageant, c’est que les choses ont bien bougé depuis le moment où je suis devenue végétalienne : au départ, j’ai dû rayer pas mal de restaurants ou de salons de thé de ma liste, faute de carte veggie friendly.
D’un autre côté, j’ai découvert la joie de manger indien ou encore de déguster des falafels…!
Ceci dit, depuis quelques temps je vois se multiplier les enseignes végé autour de moi et les cartes de plusieurs restaurants traditionnels proposer des alternatives végétaliennes… Finalement, même si j’ai toujours moins de choix lorsque je décide d’aller manger à l’extérieur, c’est loin d’être impossible et je suis sûre que les choses vont encore évoluer dans les mois à venir. Et pour le coup, je trouve que les restaurants végé sont très très rarement décevants, ce qui me donne l’impression de pouvoir tester une nouvelle enseigne les yeux fermés quand l’occasion se présente.

  • Donc tu manges bio et sans gluten ?

C’est vrai que l’alimentation végétale est très souvent associée dans l’esprit des gens au fait de manger bio et / ou sans gluten. J’ai l’impression qu’en effet beaucoup de végétaliens ou végétariens consomment bio et sont adeptes du gluten free, mais ce n’est pas toujours le cas ! J’ai le sentiment qu’être végétalien implique de fait d’être sensible à ce qui atterri dans son assiette : sans doute, donc, les végé réfléchissent la plupart du temps à l’impact écologique de leur consommation, à celui sur leur santé, etc. Et bien entendu, dans l’idéal je mangerais bio, de saison, local… Mais je fais ce que je peux avec mes moyens. Du coup, non, je ne mange pas exclusivement bio et sans gluten. C’est tout comme on veut !

 

Cette f.a.q (pas comme les autres) touche à sa fin. J’espère qu’elle apaisera les questionnements de ceux qui connaissent des véganes et qu’elle permettra à celles et ceux qui en ont marre de répondre aux questions de trouver une manière élégante de fuir la conversation 😉

Publicités

2 réflexions sur “Mais qu’est-ce que tu manges alors ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s